Exposition

Paola di Prima, peintures (Italie / France)
Du 16 juillet au 13 août 2005

La nature des choses dans le paysage et le paysage dans la nature

"J’entretiens depuis toujours un rapport avec la nature, aussi je me positionne en tant qu’observatrice, curieuse des choses dont je cherche à m’entourer dans l’éloignement et la proximité, du terrestre au céleste.
A partir de 1990, je me suis beaucoup plus intéressée à la recherche d’une façon de peindre qui épouserait et engloberait mon concept (à savoir la genèse géologique par les stratifications et la tectonique des plaques etc.), à la qualité intrinsèque dont la matière et la manière me permettent de mettre en œuvre un processus artistique.
L’origine de l’image de la première peinture qui s’est créée par hasard était ensuite volontairement repensée, reconstruite, dans un dialogue entre «la matière incontrôlable qui s’organise d’elle-même»* et la pensée picturale qui conduit le geste volontaire, générateurs d’éléments formels matérialisant une construction mentale.
La nature n’a pas de limite **, c’est pourquoi ma peinture déborde de la toile pour s’installer sur l’épaisseur du châssis, permettant la continuité et la profondeur du paysage.
Le procédé et la fabrication même sont très importants par l’alchimie réactive de la peinture glycérophtalique et son médium. Le geste participe à la révélation (au sens révélateur photographique) de la peinture et la magie s’opère dans le quasi instantané.
Je ne peins ni d’après nature, ni d’après photos."

Paola Di Prima

* Hubert Reeves : Malicorne ** Anne Coquelin : L’invention du paysage

Paola di Prima, artiste peintre d'origine italienne, travaille et vit près de Carcassonne

Projet cofinancé par l'Union Européenne (programme Leader +) et le Conseil Général de l'Aude


<< Retourner